L’homme qui plantait des arbres. De Jean Giono

Titre initial, en anglais : The man who planted hope and grew happiness

Lecture en musique

Voir un extrait de la lecture de ce texte, sur YouTube, en cliquant sur l’image

Une émouvante fable écologique, pacifiste et humaniste, qui prouve que le don de soi est un formidable moyen d’être heureux.

Spectacle en partenariat avec Arcada Cie et Croq Sésame Cie

Au menu de cette page :

° L’histoire. Celle d’un berger
° Distribution
° Note de mise en scène : La langue française
° La presse nationale : Hymne à la nature et à la paix
° Documentation. Bande annonce, articles
° Coût de ce spectacle pour les organisateurs
° Coproduction Arcada Cie et Croq Sésame Cie. Auvergne-Rhône-Alpes

L’histoire d’un berger en Provence

L’histoire d’une rencontre. Entre un randonneur et un berger. Sur les hauts plateaux de Provence. Le berger, Elzéard Bouffier, vit chichement. Une trentaine de moutons. Région balayée par les vents. Désertique. Rares villages de misère. Galère humaine. Elzéard se fixe une mission. Redonner vie. Redonner espoir. Il plante des graines. Deviennent arbres. Il n’attend rien. En l’espace de deux guerres, les arbres poussent. Les racines retiennent l’eau. La vie reprend le visage du plaisir. Renaissance des hameaux. Terre colorée. Chants d’oiseaux. Fable pacifiste et humaniste. Simple don de soi. Main tendue à l’autre. Geste d’amour. Comme l’arbre et ses bourgeons. Offre ses feuilles à l’humanité.

L’homme qui plantait des arbres – Aquarelle Brigitte Boyer – PhotoGuyDieppedalle

Au générique de cette lecture musicale

Auteur. Jean Giono. Voir son portrait
Interprétation. Lecture. Guy Dieppedalle, comédien
Accompagnement musical à l’accordéon par Elisabeth Faverjon
Musique de Rémi Geffroy : Comme une fin d’été
Mise en voix et en scène. Jean-Luc Robert
Technique Son et Lumières. Fabienne Humbert
Affiche. Illustrations aquarelles. Brigitte Boyer
Durée. 45 mn. Echanges possibles avec le public après la lecture.
Tout public. A partir de 7 ans
Forme. Nouvelle. Avant la lecture, nous introduisons cette oeuvre dans son contexte littéraire et historique afin que le spectateur en perçoive toutes les nuances. Voir l’article consacré à l’histoire de cette oeuvre née aux USA.
Mots clés. La nature. Les arbres. L’eau. L’écologie. La citoyenneté. La solidarité. La générosité. La paix. Le bonheur. Fable. Nouvelle. Théâtre. Lecture. Accordéon. Jean Giono.
Co-Production. Création 2021
Compagnie Arcada (Chambéry, Savoie) et Croq Sésame Compagnie (Aix-les-Bains, Savoie)

Guy Dieppedalle et Elisabeth Faverjon en répétition – Septembre 2020

Note de mise en scène et mise en voix

La lecture de ce texte simple, dépouillé, entre immédiatement en résonance avec notre passion contemporaine pour la fraternité, l’écologie, la protection de la nature, la ruralité avec les valeurs qui lui sont attachées : le travail, l’opiniâtreté, la patience, l’humilité.

. La langue ancrée dans la nature

Mais on passerait à côté de ce texte, si l’on ne s’intéressait pas à langue elle-même Cette langue appelle des images fortes comme la sécheresse des paysages de Provence, la brutalité de la nature, la misère sacrificielle des populations vivant dans ces villages, la fécondation de la terre par le berger, la renaissance de la campagne après la grande boucherie de 14-18, l’eau, l’eau et encore l’eau et les retrouvailles avec la vie qu’elle amène… L’enjeu de la mise en scène de ce texte est de tenter de faire entendre cette langue très imagée, ancrée dans la nature et de l’incarner. Il s’agit bien de transmettre une pensée, construite à hauteur d’homme, avec les briques des mots, et animée par le souffle. S’attacher au rythme, à la saveur de la langue, à l’énergie d’avancer dans le texte, à la ponctuation étayée par les silences habités.

. La musique rend le silence explicite (Josean Artze)

Le magnifique morceau de Rémi Geffroy «Comme une fin d’été», pépite dénichée par Guy, nous ouvre justement à cet espace de recueillement, animé par le souffle de l’accordéon, et propice à entendre l’humanité du texte de Giono.

La douceur, la force, la fluidité de ces séquences musicales, tissées avec une indicible beauté par l’accordéon, reviennent par vagues insistantes, jusqu’à la vivacité de la valse finale, pour terminer dans la grâce de l’apaisement, comme la simplicité d’une rencontre amoureuse, entre le texte de Giono et la musique de Rémi Geffroy.

Jean-Luc Robert
Metteur en scène

L’homme qui plantait des arbres. Extrait de l’aquarelle de Brigitte Boyer. 2020

La presse nationale, à propos de ce texte

Un portrait émouvant et un hymne à la nature qui a fait le tour du monde.
France Culture

Par sa simplicité et son humanisme, “L’homme qui plantait des arbres” s’adresse à tous. C’est l’un des rares textes qui, par sa profondeur, devient intemporel.
Télérama

Un texte efficace, court et puissant qui peut être lu aujourd’hui de manière très moderne, qui colle parfaitement aux conditions de vie de notre début de XXIème siècle.
… L’Express

Documentation complète Compilation des articles et pages

. Page complète sur le spectacle
. Sources d’informations : Centre Jean Giono, Manosque, Alpes-de-Haute-Provence.
. Dossier destiné aux organisateurs de spectacles et à la presse
. Fiche pédagogique sur le film réalisé par Frédéric Back. Académie de Versailles
. Film d’animation de Frédéric Back, dit par Philippe Noiret. Radio Canada
. Spectacle adapté au Théâtre à domicile. Théâtre en appartement

Articles

. Pourquoi j’aime lire Giono (Billet d’humeur)
. Cette oeuvre de Giono est née aux USA
. Les arbres en couples (Billet d’humeur)
. Le charme des arbres (Billet d’humeur)
. Les compagnies Arcada et Croq Sésame mutualisent leurs forces
. Les répétitions vont bon train. Mars 2020
. Croqueur de livres. Lectures théâtralisées jeune public et adultes
. Protégeons l’environnement. Croq Sésame s’y engage

Coût de ce spectacle et protection de l’environnement

Participation financière

Vous souhaitez faire venir ce spectacle à votre domicile, dans votre commune ou association.
Nous demandons une participation aux frais. Nous sommes une compagnie de comédiens et musiciens amateurs, mais nous devons faire face, comme toute association, à des frais incontournables : Frais de mise en scène, Droits d’auteurs, assurance, communication, matériel, déplacements…
Cette participation s’élève à 250 € TTC, si nous nous déplaçons, en une seule voiture, dans un rayon de 100 km autour de Chambéry-Aix les Bains (Savoie, Haute-Savoie, Isère et Ain).
Au-delà d’un déplacement de 100 km, nous échangeons sur ce sujet avec l’organisateur.

Deux manières de participer aux frais

Le paiement peut s’effectuer de deux manières :
. Soit le paiement est réalisé  » Au chapeau ». C’est à dire à la sortie de la soirée. Les spectateurs déposent la somme qu’ils souhaitent dans un chapeau. Nous ne demandons rien de plus. En-dessous de 25 spectateurs, la formule suivante est privilégiée.
. Soit l’organisateur règle, en fin de spectacle, la somme demandée.

Démarche simplifiée

Vous n’avez aucune formalité administrative ou financière à effectuer. Nous réglons tous les frais, notamment les droits d’auteurs (Sacem et Sacd).
Au préalable, deux mois avant la date de la représentation, nous venons voir les lieux et établissons avec l’organisateur une convention afin que le déroulement de la soirée s’effectue de la meilleure façon possible. C’est le seul document que nous vous demanderons de signer.

Démarche de protection de l’environnement

Nous sommes soucieux de l’état de la planète. Dans cette démarche, nous n’utilisons qu’un seul véhicule pour nous déplacer. Nos décors sont démontables. De même que le support de notre rideau de fond de scène. Nous utilisons un minimum de projecteurs sur pied. Nous privilégions l’information par notre site web (Alimentation par énergie verte) et limitons le nombre d’affiches en papier recyclé au strict minimum. Voir le détail de notre engagement.

Jean Giono-Interview Radio Canada
L’homme qui plantait des arbres. Extrait de l’aquarelle de Brigitte Boyer. 2020

Coproduction

Les Compagnies savoyardes Arcada (Chambéry) et Croq Sésame (Aix-les-Bains) coproduisent ce spectacle.
Elles ont tissé un lien de partenariat et d’échanges de services. Elles mutualisent leurs outils, comme le site web. Et privilégient les économies d’énergie (Pub électronique, déplacements limités, décors recyclables)

Arcada. Qui sommes-nous ?

Fondée début 2016 par Fabienne Humbert et Jean-Luc Robert
La compagnie Arcada se donne pour objectifs :
° Création de spectacles du répertoire contemporain
° Lectures théâtralisées
° Formation de comédiens
° Promotion vers publics peu concernés par le fait théâtral
° Mutualisation des ressources avec d’autres compagnies
° Participation à la vie culturelle locale
° Développement du Théâtre à domicile
° Arcada, membre de la FNCTA (Fédération nationale de théâtre amateur)

Croq Sésame. Qui sommes-nous ?

Fondée en novembre 2015. Elle a pour objectifs :
° Le sens. Donner un sens à nos spectacles. Réflexions. Débats…
° L’ouverture artistique. Pluridisciplinarité : Théâtre, musique, chansons…
° Un large partage avec le public. Dont le jeune public et le public dit empêché
° Une recherche de l’exigence de qualité
° Une mutualisation de nos moyens humains et techniques
° Un respect de la nature. Transports limités. Décors recyclables.
° Une mise en liens avec d’autres partenaires sur notre site web. Actualité artistique.
° Travailler au sein d’une fédération nationale. Croq Sésame Cie est membre de la FNCTA

L’homme qui plantait des arbres. Extrait de l’aquarelle de Brigitte Boyer. 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :