ARCHIVE. La presse prend la plume de 2008 à 2013

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:8.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:107%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

Voici quelques échos de la presse ou quelques réactions de personnalités du théâtre sur nos spectacles. Nous les en remercions vivement.

ArmoyPublic2Mars2012

Le malade imaginaire

 » Par ce Malade imaginaire, Rouge banane fait honneur au théâtre »
  Jean-Paul Alègre. Festival Narbonne. Juillet 2010.

« Une mise en scène ingénieuse pour une pièce déjà bien connue »
 Le Midi libre. Juillet 2010.

 » La réussite de cette pièce se mesure à la réaction chaleureuse d’un public
redécouvrant les névroses d’un malade, pas si éloignées de celles de notre société contemporaine »
L’indépendant. Festival de Narbonne. Juillet 2010.

« Rouge banane a séduit son public par une interprétation moderne qui respire la bonne humeur »
Le Dauphiné libéré. Grenoble. 24 octobre 2010.

« Rouge banane réactualise Molière ».
  Jean Nonglaton. Le Dauphiné libéré. Savoie.Juin 2010.

J-2

Amusante mise en abîme. Le spectacle passe allègrement de la scène aux coulisses dont les petits secrets sont ici dévoilés au grand jour.
Le journal de St Egrève  Octobre 2012 

Petit théâtre sans importance

Les dialogues entre un homme et une femme  lors d’une rencontre hasardeuse donnent lieu à des scènes humoristiques jusqu’à l’absurde ou émouvante jusqu’au pathétique.
L’essor savoyard. Octobre 2008

Le reflet vitriolé et sans concession de notre quotidien où la rencontre de l’autre semble difficile voire impossible.
Le Dauphiné libéré Octobre 2008  

Zeste d’humour

Une galerie de portraits d’amants en huit tableaux qui relèvent de l’art figuratif. D’une réalité grinçante.
L’Essor Savoyard  2013    

          

Mange-moi

Monde imaginaire où se mêlent en permanence ombres chinoises et univers sensoriel. Entre le visible et l’invisible.
Le Dauphiné libéré Avril 2012.

Presse.Mange-moi.Seez.x558..                 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :